Archives

Holger Spachmann

Dr. Holger SPACHMANN

 

Dr.-Ing. Holger Spachmann est associé de Stumpf Patentanwälte PartGmbB à Stuttgart depuis 2012 et chef du département des brevets.

 

Après avoir suivi un apprentissage d’électricien dans une entreprise artisanale familiale, Dr. Spachmann a effectué son service militaire au poste de caporal des troupes de chars. Au cours de ses études universitaires, Dr. Spachmann s’est spécialisé en génie électrique à la TU Darmstadt et s’est concentré sur les technologies de la communication et la théorie des champs électromagnétiques. Il a obtenu son diplôme en génie électrique en tant que major de sa promotion.

 

Dr. Spachmann est l’auteur d’une douzaine de publications scientifiques publiées dans le monde entier. Il a obtenu son doctorat sur une nouvelle méthode numérique de simulation de champs électromagnétiques d’ordre supérieur avec la mention très bien. Au cours de sa carrière universitaire, Dr. Spachmann a été chercheur à la Fondation académique nationale allemande. Après sa carrière scientifique, il est devenu chef de projet et ingénieur principal en développement de logiciels chez CST AG, responsable d’un important progiciel électromagnétique pour la simulation de structures d’accélération de particules chargées.

 

En 2005, Dr. Spachmann est entré dans le monde de la propriété intellectuelle. Il a entamé une double formation pour devenir mandataire en brevets allemand. Il a travaillé en tant que candidat au titre de mandataire en brevets et marques allemand au sein d’un cabinet spécialisé en propriété intellectuelle et a étudié le droit à FernUniversität Hagen. En 2008, il a passé le barreau en tant que mandataire en brevets et marques allemand et en 2011, il a obtenu le titre de mandataire en brevets européens.

 

Dr. Spachmann est spécialisé dans l’acquisition de droits de propriété intellectuelle techniques tels que les brevets et les modèles d’utilité et les litiges associés, ainsi que dans le domaine du droit des inventions des employés. Ses principaux domaines technologiques sont les inventions liées aux logiciels, l’électronique, le génie électrique, la production d’énergie verte, le génie mécanique et les inventions dans l’industrie automobile. Ses clients vont des particuliers aux grandes entreprises internationales.

 

Holger Spachmann est associé gérant de Stumpf Patentanwälte PartGmbB.

 

Organisations professionnelles

 

Dr. Holger Spachmann est membre des organisations suivantes:

  • Chambre allemande des conseils en brevets
  • AIPPI (Association internationale pour la protection de la propriété intellectuelle)
  • FICPI ​​(Fédération internationale des conseils en propriété intellectuelle)
  • EPI (Institut des mandataires agréés près de l’Office européen des brevets)
  • VPP (Association des experts en propriété intellectuelle)
  • GRUR (Deutschen Vereinigung für gewerblichen Rechtsschutz und Urheberrecht)
  • Bundesverband Deutscher Patentanwälte e.V.
  • Lions Club Altes Schloss, Stuttgart
  • Anciens élèves de la Studienstiftung des Deutschen Volkes
Sarah Gehrlicher

Sarah GEHRLICHER

 

 

Durant ses études universitaires en génie civil à l’Université de Stuttgart, Sarah Gehrlicher s’est spécialisée en ingénierie des structures et en mécanique et a obtenu un diplôme.

 

Après avoir obtenu son diplôme, elle a travaillé comme assistante de recherche à l’Institut d’essai des matériaux de l’Université de Stuttgart (MPA Stuttgart) et a été responsable de plusieurs projets de recherche dans le domaine des essais de matériaux et de l’analyse numérique.

 

En 2011, elle a obtenu le titre d’ingénieur en soudage international (IWE) à l’Institut de formation et de contrôle du soudage de Fellbach, en Allemagne.

 

En 2014, elle a commencé sa formation en tant que candidate allemande en brevets en travaillant chez Stumpf Patentanwälte PartGmbB et en étudiant le droit pour les conseils en brevets chez FernUniversität Hagen. En outre, elle a été formée à l’Office allemand des brevets et des marques et au Tribunal fédéral des brevets à Munich.

 

Depuis début 2018, elle travaille en tant que conseil en brevets allemand et conseil en brevets européen. Elle est une employée indépendante de Stumpf Patentanwälte PartGmbB à Stuttgart, en Allemagne.

 

Ses principaux domaines de technologie sont la mécanique, l’ingénierie automobile et les technologies de fabrication.

 

Organisations professionnelles

 

Sarah Gehrlicher est membre des organisations suivantes :

  • Chambre allemande des conseils en brevets
  • FICPI ​​(Fédération internationale des conseils en propriété intellectuelle)
  • VPP (Association des experts en propriété intellectuelle)
Marco T. Connor

Marco T. CONNOR

 

Après sa thèse de doctorat à l’EPFL (CH) et un post-doctorat au CSIC (ES) dédiés à la recherche dans le domaine des matériaux polymères et composites, Marco Connor rejoint EMS‑CHEMIE AG (CH) avec pour mission de développer et mettre sur le marché de nouveaux produits. Entre 1999 et 2007, Marco travaille à l’Office Européen des Brevets (OEB) à Munich comme examinateur.  Pendant cette période, il présidera de nombreuses procédures orales en opposition. Il participera au projet « EPO Scenarios for the Future « et il passera l’examen de qualification européen en 2005.

 

En 2007, Marco passe d’examinateur à mandataire en brevets et dirige le département brevet de l’Office Kirkpatrick (BE). Trois ans plus tard, il se met à son compte, collaborant en free-lance avec divers cabinets, notamment avec BiiP (BE). En 2015, il s’associe avec Nicolas Pecher pour créer ensemble Pecher & Partners (BE).

 

Pecher & Partners collabore avec LLR afin d’offrir aux inventeurs dans le marché belge une palette complète et efficace de services afin de les assister dans le développement de leur stratégie en propriété intellectuelle. Dans ce contexte, Marco Connor rédige des demandes de brevet et suit des procédures de délivrance européennes et internationales. Par ailleurs, il conseille ses clients dans leur stratégie de propriété industrielle, les assiste dans le cadre de litiges et effectue des études de brevetabilité et de liberté d’exploitation.

 

Association professionnelle

  • epi

 

Activités complémentaires

  • Enseignant du CEIPI (cours de formation de base préparation à l’EQE)
  • Enseignant à l’ULB (Formation Continue en Gestion Administrative et Formelle de la PI)
Nicolas Pecher

Nicolas PECHER

 

Après des études d’ingénieur, Nicolas est devenu chargé de cours à l’Université Nationale du Zaïre, à Kinshasa. Puis il a rejoint l’Université Libre de Bruxelles en tant que chercheur au département de Physique Nucléaire Théorique ainsi qu’au département de Physique Expérimentale. Quelques années plus tard, c’est dans le secteur privé qu’il entame une nouvelle carrière professionnelle, comme consultant en automatisation industrielle pour des sociétés de transport et de distribution d’énergie ou des entreprises spécialisées dans le nucléaire, la sidérurgie ou encore des réseaux de télécommunications. Côtoyer des entreprises industrielles innovantes lui fait découvrir le monde de la propriété intellectuelle. Il rejoint un cabinet de conseils en PI où il s’initie aux brevets.

En 2000, il ouvre enfin son propre cabinet, d’abord seul puis il s’entoure de collaborateurs.

De 2000 à 2013, il exerce, à temps partiel, la fonction de « patent manager » au sein de la société IBA.

En 2015, fort de cette expérience, il fonde un nouveau cabinet, P&P, avec son associé, Marco Connor, avec qui il offre un accompagnement de qualité à des entreprises actives dans des domaines très variés de l’activité économique.

Nicolas Pecher est intervenu à de très nombreuses reprises dans des litiges de contrefaçon de brevets en Europe et aux USA.

Par ailleurs, il est membre du comité de sélection de BeAngels.

 

Organisations professionnelles

  • Epi
  • AIPPI et AnBPPI
  • AIrBr

 

Activités complémentaires

  • Enseignant au CEIPI (préparation du cours de formation de base pour l’EQE)
  • Enseignant à l’ULB (formation continue en gestion administrative et formelle de la PI)
  • Tuteur EPI

Jean-Nicolas HÉRAUD

Jean-Nicolas Héraud a commencé sa carrière en 2007 en tant qu’ingénieur examinateur brevets à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle), dans les domaines de la physique et de l’énergie (thermodynamique, thermique, nucléaire, forage, éclairage). Entre 2013 et 2017, il a été responsable d’un service d’examen d’une dizaine d’ingénieurs brevets dans le domaine des transports (automobile, aéronautique, spatial, ferroviaire). Parallèlement à cela, il a notamment travaillé sur l’élaboration et l’évolution de logiciels internes destinés à la gestion des brevets, est intervenu en tant qu’expert de la Classification Internationale des Brevets (CIB) dans le domaine mécanique, et a formé les nouveaux ingénieurs brevets à la procédure de délivrance en France. Cette expérience d’une dizaine d’années acquise au sein de l’INPI lui a permis d’acquérir une expertise forte dans la procédure brevets en France.

Jean-Nicolas Héraud, qui a rejoint notre équipe en 2017, intervient auprès de clients nationaux et internationaux du cabinet LLR, dans le domaine du droit des brevets. Il traite des dossiers de rédaction de demandes de brevet et de suivi de procédures de délivrance françaises, européennes et étrangères (principalement États-Unis et Chine), conseille ses clients dans leur stratégie de propriété industrielle et effectue des études de brevetabilité et de liberté d’exploitation. Il assure également la défense ou la valorisation des droits obtenus, notamment dans le cadre d’oppositions.

Il intervient dans des domaines techniques variés en mécanique et physique, et principalement en physique et mécanique, pour les secteurs de l’automobile, des dispositifs médicaux, de l’aéronautique et du spatial.

Ses domaines de prédilection sont les énergies renouvelables, la thermodynamique, la mécanique des fluides et les transferts thermiques.

 

Associations professionnelles

  • AACEIPI (Association des Amis du Centre d’Etudes Internationales de la Propriété Intellectuelle).

Activités complémentaires

  • Anciennement intervenant à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) dans le cadre de formations sur le brevet.

Gilles ESCUDIER

Après avoir travaillé au département « Contentieux des marques » de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), Gilles Escudier a exercé sa profession dans plusieurs grands cabinets français de propriété industrielle. Il a ensuite rejoint notre cabinet comme associé en 2004. Il exerce en droit des marques, des dessins et modèles, des noms de domaine et de la concurrence déloyale pour une clientèle française et étrangère constituée de PME ou de groupes importants.

 

Il intervient dans le cadre de la protection et de la défense des droits de propriété industrielle en conseillant ses clients en vue d’établir une stratégie cohérente par rapport à leurs tailles, leurs marchés et leurs attentes, lors des recherches d’antériorités et des dépôts, dans la gestion des droits, dans le cadre d’oppositions ou de litiges en attaque ou en défense ainsi que pour l’établissement de contrats. Il s’est consacré plus spécifiquement au droit des marques dans le domaine viti-vinicole et est intervenu à de nombreuses reprises lors de conférences ou par des commentaires dans diverses revues de droit sur ce sujet .

 

Ses clients sont notamment spécialisés dans le vin, la pharmacie et la cosmétique, l’automobile, la signalisation, l’environnement et le traitement des déchets, l’alimentaire, les musées, l’éclairage et les maisons pour personnes âgées. Ils regroupent des marques notoires, grand public ou de luxe.

 

Gilles Escudier est membre du comité de gérance ainsi que du comité de direction de LLR.

Associations professionnelles

  • Association des praticiens du droit des marques et des modèles (APRAM)
  • European Communities Trademark Association (ECTA)
  • Association Internationale pour la Protection de la Propriété Intellectuelle (AIPPI)

Activités complémentaires

  • 2012 : Petit-déjeuner – débat organisé par le cabinet LLR : conférence sur le thème « Les spécificités des marques de médicaments et de cosmétiques »
  • 2011: JurisClasseur « Propriété industrielle » – Article intitulé « Cheval Blanc : l’art de franchir les obstacles avec panache ! » (N° 9, septembre 2011), commentaire de la décision n° 09/02994 de la Cour d’appel de Bordeaux
  • 2010: Petit-déjeuner débat organisé par le Cabinet LLR : Conférence « Retenue en douane »
  • 2010: Déjeuner débat interne au Cabinet LLR : Intervention « Validité d’actes de cession à titre gratuit non notariés »
  • Depuis 2007: Organisation de déjeuners-débats internes sur un point de jurisprudence, en présence de clients ou de confrères étrangers
  • 2007: Sensibilisation de clients à la Propriété Industrielle : Exposé « Utilisation du terme bio »
  • 2007: Sensibilisation de clients à la Propriété Industrielle : Exposé « Marques sur internet »
  • 2004: Conférence présentée dans plusieurs régions viti-vinicoles françaises « Les marques et le vin »
  • 2003: JurisClasseur « Propriété industrielle » – Article intitulé « Château Haut-Brion : une victoire après un long débat judiciaire » (N° 10, octobre 2003), commentaire de la décision n° C. 01-02.283 de la Cour de cassation
  • 2003: La Semaine Juridique « Entreprises et affaires » – Article intitulé « Conditions d’emploi du vocable « château » en matière de marques pour désigner des vins » (N° 25, 19 juin 2003)

Vincent REMY

Vincent Remy est co-fondateur de LLR. Il a d’abord exercé le métier d’ingénieur en informatique, puis a découvert l’univers du droit, ce qui l’a conduit à débuter une formation complémentaire de juriste. Il a rejoint en 1991 un grand cabinet français de propriété industrielle, avant de fonder LLR en 2000.

Il conseille de grands industriels français, des PME et des jeunes pousses dans leur stratégie de protection en matière de propriété industrielle, notamment dans les domaines de la plasturgie, de la santé, de l’informatique. Pour ces clients, il réalise des consultations juridiques, prépare des contrats, procède à l’analyse technique d’inventions, rédige des demandes de brevet, assure leur défense devant les offices de propriété industrielle jusqu’à délivrance d’un brevet, et devant les tribunaux face à des contrefacteurs.

Il est impliqué dans le développement du cabinet LLR à Pékin, Shenzhen et Hong Kong, où il réside. Il contribue à la définition de la stratégie et au déploiement de la protection de groupes français en Chine.

Vincent Remy s’est beaucoup consacré à la sensibilisation et à la formation des jeunes professionnels dans le domaine de la propriété industrielle, en assurant des cours de droit européen des brevets et des séminaires de préparation à l’examen de qualification devant l’Office Européen des Brevets, organisés par le CEIPI à l’université de droit de Strasbourg. Il a également donné périodiquement des formations à l’INPI. Il intervient aujourd’hui régulièrement dans des écoles (dont l’Ecole des Hautes Études Appliquées du Droit) et des universités.

Dans le prolongement de son action de sensibilisation à la propriété industrielle, Vincent Remy est co-auteur, avec Clémence Vallée-Thiollier, d’un jeu de simulation qui place ses participants en situation de concurrence sur un marché fictif. Les participants constituent un portefeuille de brevets et de marques et tentent d’en tirer des avantages concurrentiels concrets, tout en devant respecter des contraintes budgétaires liées à la réussite de leurs choix stratégiques.

En marge de ses activités de co-gérant de LLR et de Conseil en Propriété Industrielle, Vincent Remy est responsable des outils informatiques utilisés par les collaborateurs et les clients du cabinet, et notamment du logiciel CleverIP de gestion de dossiers de propriété industrielle, dont il est co-auteur.

Vincent Remy est membre du comité de gérance ainsi que du comité de direction de LLR.

Activités d’enseignement

  • Enseignant aux cours « Les différents droits de PI » et « Protection des logiciels » du module « Propriété industrielle à l’ère du numérique : Brevets, licences et construction d’un portefeuille PI » à l’École des Hautes Études Appliquées du Droit (17 février & 11 mars 2022)

Associations professionnelles

  • Association des Conseils en Propriété Industrielle (ACPI)
  • Membre du National Advisory Center for Overseas Intellectual Property Dispute Settlement à Pékin

Activités complémentaires

Interventions et colloques récents :

  • 2010 : CCIFC de Pékin : Conférence « Présentation et comparaison des protections juridiques offertes par les droits chinois et européen en propriété industrielle »
  • 2009 : Colloque de l’École des Mines de Nancy sur l’efficacité des processus d’innovation. Participation à une table ronde sur le thème « Développer les connaissances ».
  • 2009 : Salon Européen de la Recherche et de l’Innovation : Conférence « Déposer des brevets, pour quoi faire ? »
  • 2009 : Petit déjeuner‐débat organisé par le Cabinet LLR : Conférence « TIC et droit de la Propriété Intellectuelle »

Éric DE KEZEL

Éric DE KEZEL a trente ans d’expérience dans le domaine de la PI.

Ingénieur-Chimiste de formation, il a débuté sa carrière dans l’électrochimie dans la production de feuilles minces de cuivre destinée à l’industrie électronique.

Il s’est ensuite tourné vers le monde du pétrole, occupant différents postes d’ingénieur brevet à directeur PI R&D au sein de grands groupes internationaux. Il a notamment développé une expérience de coopération en R&D avec la Chine en tant que responsable PI et assuré la fonction de directeur PI dans la branche gaz / électricité / énergies renouvelables.

Depuis 2009, Éric DE KEZEL est consultant en propriété intellectuelle au sein de sa structure.

Il a rejoint l’équipe LLR fin 2019 en tant qu’ingénieur Of Counsel, Conseil en propriété industrielle.

Éric DE KEZEL analyse des rapports de recherche, rédige des demandes de brevet, prépare des réponses à des notifications émises par les Offices de brevets et suit des procédures de délivrance européennes et internationales. Par ailleurs, il mène des consultations de validité de brevets, de liberté d’exploitation et de contrefaçon afin de conseiller ses clients dans leur stratégie de propriété industrielle et les assister en cas de litige.

Gloria SOGAN

Après une expérience de 7 ans en entreprise, Gloria a rejoint le cabinet Innovincia où elle exerce depuis l’activité d’ingénieure brevets.

Elle rédige des demandes de brevet et les défend lors des procédures de délivrance en France, en Europe et à l’étranger. Elle conduit également des études de liberté d’exploitation.

Ses domaines de prédilection sont la physique appliquée, l’instrumentation et la mécanique.

Roxanne ANQUETIN

 

Après 3 ans d’expérience en bureau d’étude en tant qu’apprentie-ingénieure, Roxanne a obtenu son diplôme de génie mécanique (spécialité conception et innovation de produits) et exerce son activité d’ingénieure brevets depuis février 2019 au sein du cabinet Innovincia.

Ses tâches au sein du cabinet consistent notamment à rédiger des nouvelles demandes de brevet et à suivre les procédures en France et à l’étranger. Elle intervient également dans le cadre d’études de brevetabilité et de liberté d’exploitation.